Top 5 des erreurs à éviter quand on veut manger moins de sucre

J’ai discuté avec beaucoup de femmes ces dernières années qui voulaient se sentir bien dans leur peau. Un sujet de conversation qui revient régulièrement est la frustration qu’elles ressentent à cause du sucre. Elles veulent en consommer moins mais quelle que soit la méthode choisie, c’est à chaque fois un échec. Et elles finissent par succomber de nouveau à leurs envies de sucre et à reprendre leurs mauvaises habitudes alimentaires.

Pourtant, c’est un objectif qui leur tient à cœur.

De plus en plus d’études montrent les effets effrayants du sucre sur notre santé et beauté : obésité, diabète, acné, hypertension et autres maladies chroniques…

C’est tout à fait compréhensible de s’inquiéter de la quantité de sucres consommée, surtout les sucres cachés dans notre alimentation.

Je les comprends car j’ai ressenti la même chose quand je luttais désespérément contre mes fringales de sucres et de féculents. J’observais avec consternation et impuissance mes soucis de santé s’accumuler à cause du sucre.

J’ai appris pleins de choses lors de mon propre parcours avec le sucre et en accompagnant ces femmes. J’ai ainsi pu faire la différence entre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. J’ai ainsi enfin retrouvé une relation saine avec le sucre durablement.

Avant de vous lancer dans une énième tentative avec le sucre, je vous recommande vivement de lire ce qui suit. Que vous souhaitiez manger moins de sucre, supprimer complétement le sucre de votre alimentation pendant un certain temps (ou définitivement) ou apprendre à mieux gérer votre consommation de sucre, il y a pleins de façons de ruiner vos efforts sans le savoir.

Voici les 5 erreurs typiques commises par la plupart des femmes qui essayent de vaincre leurs envies de sucres… et que j’ai commis également moi-même pendant des années :

 

1ère erreur : Penser que le sucre, c’est uniquement le sucre blanc classique ou qu’il n’y en a que dans des produits sucrés

Quand on parle de sucre, on pense souvent au saccharose, le sucre blanc ou roux qu’on a l’habitude d’ajouter dans nos gâteaux ou notre café. Mais il existe pleins de sucres différents.

On trouve des sucres un peu partout dans les aliments qu’ils soient industriels comme les biscuits et le chocolat ou naturels comme le miel, le sirop d’érable ou les fruits. On en trouve même dans des aliments non sucrés comme le pain, les pâtes et même la charcuterie

Les industriels en jouent pour masquer la quantité de sucres ajoutés sur les étiquettes. Ce n’est pas forcément écrit « sucre » sur les étiquettes des aliments. Il existe plus de 90 noms différents dans les listes d’ingrédients. C’est important de les connaître pour les repérer facilement et ne pas se faire avoir.

 

2ème erreur : Se forcer à arrêter de manger du sucre d’un coup

Certes, vous verrez sûrement des résultats positifs en mangeant moins de sucres ou plus du tout. Mais à quel prix ?

Le fait de ne plus en manger d’un coup risque d’être trop brutal pour votre corps. Vous risquez d’être en manque et de ressentir des symptômes très désagréables liés au sevrage du sucre. Oui, je parle de sevrage car malheureusement le sucre est addictif !

Ça ne suffit pas de l’éliminer d’un coup ou de faire une petite détox. Essayer de supprimer ou d’ignorer ces envies de sucres donnent rarement des résultats pérennes.

Les fringales ne sont que des symptômes, des messages de votre corps pour indiquer que quelque chose ne va pas. Donc tant que vous ne résolvez pas ce qui a provoqué vos fringales, elles reviendront à coup sûr au bout d’un moment. De plus, une détox ou un challenge sans sucre ne suffisent pas pour créer un vrai changement durable au niveau de votre relation avec le sucre. Ça n’implique pas que votre corps mais aussi votre esprit. Vous devez par exemple changer vos croyances limitantes, remplacer vos mauvaises habitudes par des nouvelles plus appropriées ou apprendre à mieux gérer vos émotions.

 

3ème erreur : Opter pour des aliments allégés ou « sans sucre »

Faites attention quand vous cherchez des aliments avec moins de sucre ou sans sucre. Je ne parle pas des aliments qui n’ont naturellement pas de sucres comme le poisson, la viande ou les olives vertes.

Je vous recommande de faire attention aux produits « allégés en sucre », « 0 sucre » ou « sans sucres ajoutés ». Pour compenser, les industriels mettent souvent à la place des ingrédients pires que le sucre. Les plus fréquents sont :

  • Les mauvaises graisses
  • Les additifs artificiels (arômes, colorants, texturants…)
  • Les édulcorants

Je sais que beaucoup d’entre vous pensent que les édulcorants comme l’aspartame, le Splenda ou la Stevia sont de supers alternatives mais ce n’est pas le cas. Des études ont montré qu’ils sont soit cancérigènes ou qu’ils entretiennent ou renforcent votre addiction au sucre.

Il existe d’autres alternatives plus naturelles et plus saines quand vous souhaitez mieux gérer votre consommation de sucre.

 

4ème erreur : Avoir peur du gras

Beaucoup de gens prônent le « zéro gras » pour perdre du poids et rester en bonne santé. C’est même une tendance persistante depuis les années 1990. Les industriels ont en profiter pour remplacer les graisses par des sucres, qu’ils ont introduits un peu partout.

Sauf que les sucres sont pires que les graisses pour la santé. Ils provoquent notamment des pics d’insuline qui poussent notre organisme à transformer le sucre en graisse et à le stocker.

Certes, il existe des graisses qui sont néfastes pour la santé. Mais des études ont montré qu’il y avait aussi de bonnes graisses très bénéfiques. On en trouve par exemple dans les avocats, les jaunes d’œufs et les poissons.

En plus, les protéines maigres et les bonnes graisses vous aident à être plus rassasiées… et donc à réduire les fringales.

 

5ème erreur : Vouloir se libérer du sucre toute seule

Je ne sais pas combien de fois j’ai voulu atteindre un objectif ou mettre en place un grand changement dans ma vie toute seule. A chaque fois, je me sentais poussée des ailes au début tellement j’étais motivée… Puis au fil du temps, je finissais par m’épuiser pour ensuite me décourager. Ça a été clairement le cas quand j’ai voulu en finir avec mon addiction au sucre.

Puis je me suis décidée un jour à m’entourer des bonnes personnes à chaque nouveau projet :

–  des experts pour avoir une connaissance plus approfondie du thème qui m’intéresse

– des coachs et mentors qui ont réussi dans les domaines désirés pour m’inspirer et me motiver pour atteindre mes objectifs plus rapidement et sereinement

– Une communauté de personnes qui traversent les mêmes épreuves que moi et qui ont les mêmes buts

Ce n’est qu’à partir de ce moment-là, que j’ai enfin commencer à voir des résultats positifs et des changements durables

Et honnêtement, l’un des défis qui a été le plus difficile à relever pour moi est retrouver une relation saine et sereine avec le sucre qui est très addictif et très présent dans notre société.

 

Voici un petit récapitulatif du top 5 des erreurs à éviter quand on veut manger moins de sucre :

 

1ère erreur : Penser que le sucre, c’est uniquement le sucre blanc classique ou qu’il n’y en a que dans des produits sucrés

2ème erreur : Se forcer à arrêter de manger du sucre d’un coup

3ème erreur : Opter pour des aliments allégés ou « sans sucre » surtout ceux avec des édulcorants

4ème erreur : Avoir peur du gras

5ème erreur : Vouloir se libérer du sucre toute seule

 

C’est à vous !

 

Est-ce que vous avez déjà commise l’une de ces erreurs ? Ou vous vous apprêtiez peut-être à le faire ?  Quelle a été la plus grosse difficulté que vous avez rencontrée quand vous avez essayé de manger moins de sucres ? Dites-le-moi dans les commentaires !

Si vous souhaitez aller plus loin pour en finir avec votre penchant pour le sucre, cliquez maintenant sur le lien ci-dessous pour passer le quizz : « êtes-vous accroc au sucre ? ». Vous recevrez des conseils personnalisés en fonction de votre profil pour en venir à bout, sans privation et sans stress !

>> Cliquez ici pour passer le quizz<<

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *