Comment se protéger des perturbateurs endocriniens au quotidien

Bonjour,

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un poison qui envahit notre quotidien et qui de façon sournoise nuit non seulement à votre énergie, votre humeur mais aussi à votre santé et celle de votre famille :

Les perturbateurs endocriniens

Tu en as peut-être déjà entendu parler à la télé, dans les magazines ou les réseaux sociaux. Ça t’intéresse ? Alors allons-y !

C’est quoi un perturbateur endocrinien ?

Les perturbateurs endocriniens, pour faire simple, sont des produits chimiques fabriqués majoritairement par l’homme – il y en a quelques-uns dans la nature – qui réagissent dans notre corps de la même manière que nos propres hormones. Ils peuvent tromper nos cellules en leur faisant croire que ce sont les hormones elles-mêmes et leur donner ainsi de faux signaux.

Les hormones ont un rôle de messager très spécifique pour assurer le bon fonctionnement de notre organisme. En effet, ce sont des molécules qui sont sécrétées en quantité bien définie (de l’ordre du microgramme) par différentes glandes et organes (thyroïde, ovaires, pancréas…), puis qui circulent dans le sang pour atteindre des cibles bien précises de notre corps.

 

Quels sont les effets des perturbateurs endocriniens ?

Le fait de perturber cet équilibre hormonal peut avoir de nombreuses répercussions plus ou moins graves pour la santé. Les perturbateurs endocriniens peuvent soit imiter les hormones et déclencher une action qui n’était pas nécessaire (par exemple, de nos jours certaines petites filles ont leurs règles à 9 ans) ou au contraire, bloquer les actions des hormones naturelles en se fixant sur les récepteurs de ces dernières. Les effets ne sont pas toujours visibles de suite, mais à force d’enchainer les petits déséquilibres hormonaux, des symptômes plus ou moins graves peuvent apparaître.

Pendant de nombreuses années, j’ai réchauffé des plats au micro-ondes dans des récipients en plastique, j’étais une grande fan des produits cosmétiques conventionnels parfumés pour mon visage, mon corps et mes cheveux, les conserves de légumes ou de plats cuisinés, les bougies parfumées, les vêtements imperméabilisés… Sans le savoir, je nageais dans des cocktails explosifs de perturbateurs endocriniens qui m’empoisonnaient à petit feu…

Jusqu’au jour et j’ai commencé à me sentir fatiguée, j’avais des sautes d’humeur… on m’a diagnostiqué un problème de thyroïde – d’après les médecins, c’était à cause de Tchernobyl… sauf que je n’étais pas en Europe quand ça s’est passé – j’ai eu des problèmes de peau, également le syndrome des ovaires polykystiques, des difficultés à avoir des enfants et j’en passe… En me renseignant sur les forums, internet, je me suis rendue compte que je n’étais vraiment pas la seule à avoir ce type de problèmes. Il y a des millions d’autres personnes qui étaient dans le même cas que moi, peut-être que c’est le cas pour toi aujourd’hui.

De nombreuses études scientifiques ont montré le lien entre les perturbateurs endocriniens et de nombreuses maladies des systèmes reproductif, immunitaire, neurologique, certains cancers et même des troubles du comportement… Certaines études ont même montré que ces troubles du métabolisme peuvent être transmises à nos enfants, donc aux générations suivantes par un phénomène qu’on appelle l’épigénétique. Pour faire simple, ces molécules qui miment nos hormones auraient un impact sur nos gènes. Et pourtant, on en retrouve encore partout autour de nous… Les lobbys industriels sont encore très influents et les gouvernements peinent à mettre en place des mesures radicales pour les interdire complètement dans les produits du quotidien.

Quels sont les perturbateurs endocriniens les plus répandus ?
  • Le Bisphénol A (BPA). On en trouve dans la plupart des produits en plastique, les vernis (même ceux pour vos ongles), les peintures, les revêtements de boîtes de conserve…
  • Les phtalates. Ils prolongent l’action des parfums, assouplissent les plastiques, rendent le PVC inflammable. On en trouve du coup dans quasiment tous les produits parfumés, des jouets pour enfants, des imperméables…
  • Les parabènes, des conservateurs qu’on trouve dans beaucoup de produits d’hygiène ou dans des médicaments

 

Il existe pleins d’autres perturbateurs endocriniens mais il me faudrait des heures pour tous les citer.

Je ne suis pas du genre à être alarmiste mais étant biochimiste, j’ai étudié avec attention plusieurs études scientifiques sur le sujet. Il y en a de plus en plus qui mettent en garde contre les effets délétères sur nous et aussi les générations futures ! Je n’ai pas envie d’attendre qu’il soit trop tard pour agir.

En plus, je ne vous parle que des perturbateurs endocriniens… nous sommes exposés à pleins d’autres composés toxiques mais là n’est pas le sujet aujourd’hui.

Heureusement, sous la pression de nombreuses associations, comme 60 millions de consommateurs, ou des chercheurs qui dénoncent la présence de ces poisons dans notre environnement, on observe quelques évolutions positives comme l’interdiction de certains perturbateurs endocriniens. Par exemple, on a interdit en France la présence de Bisphénol A dans les biberons. Paradoxalement pas dans d’autres produits…. Le chemin est donc encore long.

Tu es sûrement entrain de te dire :

Mais comment faire pour ne pas être exposé aux perturbateurs endocriniens ?

Le meilleur moyen de réduire son exposition à ces composés chimiques est de savoir exactement qui ils sont, leurs noms pour les repérer dans les listes d’ingrédients (quand il y en a une et que tout est réellement mentionné), savoir où ils se cachent. Ainsi, tu pourras faire les bons choix, choisir les bons produits, trouver des alternatives qui n’en contiennent pas.

En général, les perturbateurs endocriniens sont dans les désodorisants, les bougies parfumées, les parfums, les conserves, les produits en PVC (les rideaux de douche, les imperméables des enfants…), les jouets des enfants en plastique, les produits cosmétiques conventionnels, la lessive, les adoucissants, l’eau dans les bouteilles en plastique, les produits ménagers, les revêtements de sol en vinyle, la plupart des produits en plastique… Bref, il y en a partout !

Ça m’a pris des années de les répertorier, de les détecter dans les produits du quotidien et surtout j’ai eu du mal à trouver des alternatives. Mais j’y suis à peu près arrivée. Et depuis, je me sens carrément mieux. Réduire mon exposition à ces composés chimiques a contribué au fait que je me sente plus en forme. Je t’assure que je me suis sentie beaucoup mieux, avec beaucoup plus d’énergie !

Est-ce que tu as envie de gagner du temps et que je t’aide à établir un plan d’action concret pour appliquer ce secret dans ta propre vie de tous les jours ?

Si c’est OUI, alors prends rendez-vous pour une séance de coaching gratuit avec moi ou quelqu’un de mon équipe, en cliquant sur le lien ci-dessous :

>> je prends rendez-vous pour une session de coaching gratuit<<

Passe une belle journée,

Que la vitalité soit avec toi

Avec 💓

Adriana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *